FANDOM



Velerad se leva brusquement.

— La princesse a l'allure d'une strige ! hurla-t-il. De la strige la plus strige dont j'aie jamais entendu parler ! Sa Grandeur la fille du roi, ce maudit super bâtard, a quatre coudées de haut ; elle fait penser à une barrique de bière ; elle a une gueule qui va d'une oreille à l'autre, pleine de dents aiguisées comme des poignards, des yeux rouges et des boucles rousses, de grosses paluches griffues de chat sauvage qui descendent jusqu'à terre ! Je m'étonne que nous n'ayons pas encore commencé à adresser son portrait aux cours amies ! La princesse, que la peste l'étouffe, a déjà quatorze ans, il est temps de songer à la marier à quelque prince héritier !

— page 29, Le Dernier Vœu


Je cherchais des informations : « On demande un sorceleur de toute urgence ». Ensuite, je décourvais le plus souvant un bois sacré, une prison souterraine, une nécropole ou des ruines, un ravin dans la forêt, ou une grotte, dans les montagnes, pleine d'ossements et de charognes nauséabondes. Là, demeurait un être qui ne vivait que pour tuer. Poussé par la faim, pour le plaisir, esclave de la volonté maladive de quelqu'un ou pour d'autres motifs encore : une manticore, une wyvern, un brouillardier, une aeschen, un rynchote, un chimère, une goule, un vampire, un graveir, un loup-garou, un gigascorpion, une strige, une mangeresse, une kikimorrhe, une vyppère. Suivaient une danse dans l'obscurité et un coup de glaive.
— page 177 – 178, Le Dernier Vœu


Malédiction et transformation Modifier

Il n'y a pas beaucoup d'information au sujet de la malédiction qui transforme les jeunes filles en striges. Le seul exemple bien documenté de la vie d'une strige est celle d'Adda la Blanche, fille de Foltest, roi de Temeria. Elle est devenue victime de la malédiction même avant sa naissance et par la suite, est née une strige. Elle et sa mère, qui ne survit pas la naissance de sa fille, ont été inhumées dans une tombe simple. Pour sept ans, la fille grandit à l'intérieur du sarcophage, et en surgit une créature à l'instinct prédateur de taille et compétence suffisants pour accomplir la tâche.

Certains de détails de cette malédiction sont décrits dans le journal d'Ostrit.

Désenvoûtement Modifier

Pour désenvoûter une strige, « …c'est effectivement en passant une nuit au manoir. Le troisième chant du coq, dans la mesure où il surprendra la strige en dehors de son sarcophage, fera disparaître le charme ».

La vie après Modifier

Après le désenvoûtement, il y a la possibilité que la fille ne récupère pas toutes ses facultés mentales, gardant la nature vicieuse et plutôt obtus d'une strige.

Il y a également la possibilité d'une rechute, de redevenir une strige. Pour évité cette possibilité, les striges « désenvoûtées » portent des amulettes et participent à des rituels conçus pour conjurer la malédiction.

Dans The Witcher Modifier

Strige
Bestiary Striga full.png
Détails
Localisation La strige est une femme transformée en monstre, créée par une malédiction. Elle éprouve une haine sans limites envers tous les êtres vivant qu’elle dévore avec délectation. La strige peut tolérer certains charognards. Elle a besoin d’une tanière pour la journée et élit généralement domicile dans les galeries abandonnées des cryptes ou les ruines souterraines
Immunité Insensible à l’acier
Sensibilité Vulnérable à l’argent. Il est possible de libérer une strige de sa malédiction en restant assez longtemps dans sa tanière
Tactique La strige est une créature très puissante et très agile, mais pas aussi résistante qu’on pourrait le croire. Elle attaque par surprise et tente de tailler ses adversaires en pièces sans leur laisser la moindre chance de riposte
Alchimie Cœur de strige

La strige est le premier monstre introduit dans le jeu. Elle paraît dans la toute première cinématique. Celle-ci raconte l'histoire de la nuit-même que le sorceleur avait désenvoûté Adda, la première fois.

Entrée de journal Modifier

« D’où viennent-elles ? Des sorts, de la magie ? »
« Je l’ignore, sire. Les sages étudient ces phénomènes. Quand à nous, les sorceleurs, il nous suffit de savoir qu’une solide volonté suffit à les créer. Et de savoir comment les combattre. »
« Et les tuer ? »
« En général, oui. C’est principalement ainsi que nous gagnons notre vie. Presque personne n’accepte de dissiper des sorts. Les gens cherchent généralement à se protéger. Et si le monstre a fait des victimes, la vengeance peut constituer une autre raison. »

Ceci est une citation d'une converstation entre le roi Foltest et le sorceleur Geralt de Riv tirée de la nouvelle « Le sorceleur ».

Localisation Modifier

Source Modifier

Notes Modifier

  • Juste à côté de la crypte de la strige il y a un petit groupe de réfugiés, et parmi ceux-ci est le « père désespéré » qui raconte à Geralt l'histoire de sa propre rencontre avec la strige.
  • Le journal d'Ostrit est nécessaire pour faire avancer l'intrigue.

Galerie Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard