FANDOM


EvE

Emhyr var Emreis

Emhyr var Emreis, Deithwen Addan yn Carn aep Morvudd (en Langage ancien - La flamme blanche qui danse sur le cadavre de ses ennemis), est l'actuel Empereur de Nilfgaard.

Son passé mystérieux est la clé des secrets de la Saga du Sorceleur. On le reconnait comme un homme ambitieux, autoritaire et machiavélique.

Avant Le Dernier Vœu Modifier

Encore jeune, son père Fergus var Emreis fit face à un coup d'état qui lui couta le trône et qui fit mettre sa famille aux chaines.

A l'âge de ses treize ans, l'usurpateur fit torturer son père. Comme ce dernier ne semblait pas vouloir céder aux supplices qu'on lui appliquait, un mage lança une malédiction au jeune Emhyr, le transformant en monstre. Il fut ensuite abandonné dans la forêt sous sa nouvelle apparence.

Bien assez tôt, Emhyr découvrit que son ancien tortionnaire avait bâclé son travail car, la nuit, il pouvait récupérer son apparence humaine. C'est ainsi qu'il parvint à survivre et à rentrer en contact avec des hommes qui lui étaient fidèles.

Il rencontra alors l'astrologue Xarthisius qui prophétisa son destin. Suivant les conseils du vieil homme, il fit route vers le nord, vers les terres de Cintra.

Dans Le Dernier Vœu Modifier

Quelques années plus tard, il se présenta au banquet de la reine Calanthe de Cintra sous le nom de Duny, Hérisson d'Erlenwald. Prétextant avoir jadis sauvé le roi Roegner d'Ebbing, il réclama la main de la princesse Pavetta.

Geralt de Riv, présent à ce moment, s'interposa en faveur de Duny. Son intervention pesa lourd dans la discussion et la reine Calanthe fut contrainte de donner son consentement à l'union de sa fille à Duny, le libérant ainsi de sa malédiction.

Lui étant redevable, Emhyr promit à Geralt de lui offrir tout ce qu'il lui demandera. Le sorceleur invoqua alors le droit de surprise, se liant ainsi au destin de sa futur fille, Cirilla Fiona Elen Riannon.

Avant Le Sang des Elfes Modifier

Après la naissance de sa fille, il rencontra pour la première fois Vilgefortz de Roggeveen, qui semblait savoir beaucoup de choses au sujet du prince de Cintra, dont le fait qu'il était secrètement le digne héritier de l'Empire de Nilfgaard. Honnête et direct, le jeune mage avoua qu'il cherchait à s'attirer les faveurs du monarque qui pouvait diriger la moitié du monde. Emhyr accorda donc sa confiance à son interlocuteur et lui fit part de ses plans et de son évidente volonté de reconquérir le trône de Nilfgaard.

Selon la prophétie qui lui servait de ligne de conduite, il devait rentrer chez lui avec sa fille. Malheureusement, cela lui était tout simplement impossible à cause de la méfiance de sa belle-mère. Vilgefortz lui proposa donc une solution : faire croire à la disparition de Duny, sa femme et sa fille dans un accident maritime. Emhyr approuva. Mais le jour J, il fut doublé par Pavetta qui commençait à voir clair dans son jeu. L'accident scénarisé ne se passa pas comme prévu : Pavetta mourut et Ciri - qui devait se trouver à bord du bateau - resta à Cintra. Par miracle, Emhyr fut le seul survivant au véritable accident et il fut soigné par son complice.

Plus tard, Il rentra à Nilfgaard pour rejoindre ses partisans qui organisaient une rébellion pour reprendre le pouvoir sur l'empire.

Après avoir récupéré son titre légitime d'empereur de Nilfgaard, il chercha un moyen de récupérer Cirilla. N'ayant d'autre choix et devant l'insistance de Vilgefortz, il déclara la guerre au royaume de Cintra. La victoire fut rapide, mais Emhyr s'effondra quand il apprit que sa fille avait disparu dans les décombres de la cité.

Dans Le Sang des Elfes Modifier

Après l'échec de la première guerre du nord, il charge Vilgefortz de retrouver sa fille. Il n'a d'ailleurs pas abandonné ses espoirs de conquérir les terres du nord et commence à préparer son armée dans l'espoir d'une nouvelle guerre.

Dans Le Temps du Mépris Modifier

Emhyr joue un coup de maître en convainquant la Scoia'tael de se battre pour l'empire et en ralliant à ses côtés divers magiciens nordiques, dont notamment Francesca Findabair. Pour cette dernière, il crée Dol Blathanna ou "le Pays des Elfes libres".

Il se fait finalement tromper par Vilgefortz qui, après avoir perdu Ciri sur l'île de Thanedd, lui envoie un parfait sosie. Vexé par cette mauvaise blague, il charge ses espions de traquer et de capturer le mage, ainsi que Cahir aep Caellach qui devait l'aider à retrouver sa fille.

Bien qu'il soit le seul à ne pas s'être fait berner par le sosie de sa fille, cette dernière lui est malgré tout d'une grande utilité pour faire croire aux royaumes voisins que l'héritière de Cintra est en sa possession.

Dans La Dame du Lac Modifier

Avec la coopération du fidèle Vattier de Rideaux, il finit par découvrir la cachette de Vilgefortz. Arrivé en retard, il retrouve Geralt, Yennefer et Ciri à la sortie du château de Stygg après que ces derniers aient exterminé le mage et une large partie de ses troupes. Emhyr demande alors un entretien privé avec le sorceleur. Geralt accepte en montrant un grand mépris pour l'empereur qu'il nomme "Duny" à la première occasion. Démasqué, Emhyr félicite le sorceleur qui semble être le premier à avoir découvert sa double identité. Une longue discussion s'installe entre l'empereur et le sorceleur durant laquelle Emhyr dévoile une partie de son mystérieux passé et de ses futurs plans. Il remercie d'ailleurs Geralt d'avoir protégé sa fille mais exige de la récupérer pour en faire sa femme et ainsi "accomplir son destin pour le bien du monde". Malheureusement, le sorceleur se montre têtu et demande à son interlocuteur de le faire exécuter, prétextant que si on lui laissait la vie sauve, il se mettrait à nouveau en travers de sa route et ce jusqu'à en périr. Ne voyant pas d'autres solutions, l'empereur propose donc à Geralt de se suicider avec Yennefer dans "un bain chaud" pour ne pas passer entre les mains d'un bourreau. Quelques instants plus tard, il quitte Geralt et Yennefer dans une salle de bain et demande à ses hommes d'emmener Ciri. Ne pouvant se retenir, la jeune fille commence à pleurer, sachant pertinemment qu'elle ne reverrait jamais le sorceleur et la sorcière. C'est face aux larmes de sa fille qu'Emhyr ordonne à ses hommes de la relâcher. Il s’avance pour l'enlacer et lache quelques mots à son oreille : "Le destin est une chose vraiment étrange. Au revoir, ma fille". Puis, il part avec ses hommes, laissant Geralt, Yennefer et Ciri à leur sort.

Pour récupérer légitimement le royaume de Cintra, il épouse le sosie de sa fille en faisant croire au monde entier qu'il s'agit encore et toujours de la véritable Cirilla de Cintra.

Dans The Witcher Modifier

Il ne se montre pas dans le jeu original, mais son nom apparaît dans certaines discussions et dans certains livres. On apprend donc que, cinq ans après les événements de la saga, il est resté empereur de Nilfgaard.

Dans « The Witcher 2: Assassins of Kings » Modifier

Il n’apparaît toujours pas en personne dans le deuxième volet vidéo-ludique, mais lui et Nilfgaard prennent bien plus d'importance avec l'apparition de Shilard Fitz-Oesterlen et de Renuald aep Matsen. Geralt peut d'ailleurs trouver plusieurs missives qui lui sont adressées sur des nilfgaardiens. Mais surtout une autre lettre signée par le sigle "EvE" dans le camp Nilgaardien de Loc Muinne.

Dans The Witcher 3 : Wild Hunt Modifier

En 1272, Emhyr et son armée traversent la Iaruga pour la troisième fois Il conquit la Temeria, Aedirn, Lyrie et Rivie, ainsi qu'une partie de Kaedwen. Le restant de ses ennemis, Redaniens, Temeriens, Aedirniens, Kaedwenis et les autres, se rassemblèrent sous le commandement du roi Radovid V de Rédanie, qui réussit à stopper l'avancée Nilfgaardienne au niveau du Pontar. L'Empereur Emhyr, certain d'une victoire rapide, commença à s'autoproclamer souverain du Nord et du Sud. Conscient cependant des tensions qui règnent dans son propre empire, il décida d'offrir le trône à sa fille Ciri. C'est là qu'il fit appel à Yennefer et Geralt pour la retrouver.

Après que Geralt ait exploré touts les pistes à Velen, Novigrad, et Skellige, Emhyr se manifeste à nouveau et envoie ses troupes chercher Geralt pour qu'il fasse son rapport. Le sorceleur, alors accompagné de Yennefer et d'Uma, explique que la créature pourrait être Ciri dans un corps maudit, ou en tout cas la clé permettant de la retrouver.

Plus tard, quand Geralt chercha à rassembler de l'aide pour vaincre Eredin, il retourna voir l'Empereur. Emhyr et Geralt restèrent en désaccord quand à celui qui commanderait les forces Nilfgaardiennes et n'envoya donc aucune aide a Kaer Morhen. Au moment de la seconde bataille, sur les côtes d'Undvik, Geralt dût accepter de coopérer avec le commandement Nilfgaardien du Duc var Attre.

Le sort d'Emhyr à la fin de The Witcher 3 dépend des actions du joueur mais ne sont pas considérées canon. Les fins possibles sont :

  • Emhyr est tué après sa défaite par des conspirateurs
  • Emhyr gagne la guerre et règne sur le Nilfgaard et les Royaumes du Nord annexés
  • Emhyr gagne la guerre et abdiquera pour laisser le trône à sa fille

Entrée du journal Modifier

Dans l'histoire du continent, peu de noms suscitent autant de terreur et de respect que celui d'Emhyr var Emreis, Deithwen Addan yn Carn aep Morvudd, "la flamme blanche qui danse sur le cadavre de ses ennemis", empereur de Nilfgaard, seigneur de Metinna, Ebbing et Gemmera, souverain de Nazair et Vicovaro, suzerain de la moitié du monde civilisé et conquérant potentiel de l'autre moitié. Il faisait partie de ces hauts personnages dont les décisions façonnent le destin de royaumes et de peuples entiers. Dans ces conditions que pouvait-il attendre d'un humble sorceleur ? L'empereur exposa de façon claire et succincte ce qu'il souhaitait. Sa fille et pupille de Geralt, Cirilla courait un grand danger, car la Chasse Sauvage était lancée à ses trousses. Geralt, pisteur d’exception au destin irrémédiablement lié à celui de la fille d'Emhyr, était le mieux placé pour la retrouver.
Si Geralt ramène Ciri à Emhyr:
Grâce aux efforts de Geralt, Emhyr eut enfin l'occasion de parler à sa fille en tête-à-tête après de longues années de séparation. Geralt ignore quels sujets furent abordés, mais toujours est-il que Ciri sortit de l'entretien passablement énervée.

Quêtes associées Modifier

Gwynt Modifier

Il existe cinq cartes de type "Chef" portant le nom d'Emhyr dans le deck de l'Empire du Nilfgaard. Quattre sont disponibles dans le jeu de base et la dernière peut être trouvée dans l'extension Hearts of Stone.

  • Emhyr var Emreis: Empereur du Nilfgaard
  • Emhyr var Emreis: Sa Majesté Impériale
  • Emhyr var Emreis: Envahisseur du Nord
  • Emhyr var Emreis: la Flamme Blanche
  • Emhyr var Emreis: L'Implacable

Notes Modifier

  • Dans The Witcher 3: Wild Hunt, la version anglaise d'Emhyr porte la voix du célèbre acteur Charles Dance, qui joue Tywin Lannister dans la série Game of Thrones. D'ailleurs, le modèle original d'Emhyr, fait par Arkadiusz Matyszewski, devait ressemble à Charles Dance mais a été changé plus tard.


Monarques Cintrasiens
COA Cintra

COA Cintra2

CerbinCorrelCoram ICoram IICorbettDagoradCalantheRoegnerEist TuirseachEmhyr var Emreis
Reines
Becca de NazairEschiva de SoddenRigoberta de LyrieFiona de TémérieElen de KaedwenAdaliaCalanthe • « Cirilla »
Autre membres de la famille royale
Cirra de CintraPavettaCirilla

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard