FANDOM


Assassins de Rois est la quête principale dans «The Witcher 2: Assassins of Kings». Elle s'étend du Prologue et à travers les trois chapitres. Selon le choix d'alliance fait par Geralt, l'intrigue se déroule différemment.

Guide Modifier


Prologue

Cette quête débute après le récit de l'assassinat du roi Foltest (durant l'interrogatoire de Geralt par Vernon Roche).

Chapitre I

La quête connaîtra ici véritablement son essor lorsque vous aurez terminé la quête Une proposition immorale. Vous apprendrez en effet qu'il existe, à proximité de Flotsam, une berge de prisonniers, parmi lesquels peut figurer le bras droit d'Iorveth, Ciaran, qui a sans doute des informations intéressantes à révéler. En compagnie de Triss, allez donc vers cette barge. Il s'agit d'un bateau à l'entrée de Flotsam. Discutez avec les gardes sur le ponton pour entrer, et allez dans les cales.

Ciaran est bien là, au fond de cette cale sinistre, et a été grièvement blessée. Triss envisage de le soigner à l'aide d'un sort, mais ce sort délicat nécessite une immobilité totale de la part de Ciaran. Utilisez donc le signe d'Axii (une action contextuelle spéciale est disponible, car, si vous sortez votre épée, les soldats surveillant le navire vont vous attaquer), et accomplissez le QTE demandé pour que Triss parvienne à soigner Ciaran. Il parlera à Geralt, et pourra vous communiquer des informations intéressantes.

Le Tueur des Rois porte un nom : Letho. Il s'est effectivement allié avec la Scoia'tael, mais a trahi cette dernière. C'est à cause de lui que Ciaran a été capturé par Loredo, et Letho compte prochainement supprimer Iorveth. Il s'est joué de la Scoia'tael et de ses inspirations libérales, les utilisant pour ses propres fins, mais n'a maintenant plus besoin d'eux, et considère qu'Iorveth en sait trop sur lui pour le laisser vivre. Ciaran vous expliquera du reste qu'Iorveth se bat pour libérer Flotsam, mais que Flotsma n'est qu'un début, car la Scoia'tael entend renverser l'hégémonie des hommes, pour que les Aen Sendhe (terme élogieux signifiant "elfe") retrouvent leur prestige. Ciaran vous demande néanmoins de prévenir Iorveth de la trahison de Letho.

...

Chapitre II

Chapitre III

Les détails terminent ici.

Entrée de journal Modifier

Prologue

Lorsque Geralt contrecarra les plans du Grand Maître, la situation aurait pu se stabiliser à Wizyma. Mais un coup inattendu vint de nulle part. Alors que le sorceleur se voyait récompensé par le roi, un assassin s'infiltra dans la salle du trône. Foltest aurait été tué sans la lucidité de Geralt. Celui-ci terrassa l'assassin et sauva le monarque, mais il ne put savoir qui avait envoyé le tueur, ni pourquoi. Étrangement, ce dernier ressemblait beaucoup à un sorceleur. Peut-être en était-ce même un ?
Foltest n'eut pas autant de chance la deuxième fois. Le sorceleur ne réagit pas assez vite et le roi fut égorgé. L'assassin était bel et bien un mutant. Il ressemblait au premier, autant par sa tenue que par son mode opératoire. Qui plus est, il semblait avoir reconnu Geralt. Malheureusement, le tueur s'échappa, et notre héros fut accusé de régicide.
D'abord emprisonné et désormais poursuivi pour un crime qu'il n'avait pas commis, Geralt voguait sur le Pontar en direction de Flotsam. Le sorceleur cherchait à laver son honneur et il s'interrogeait sur les sorceleurs assassins, confrérie dont il n'avait jamais entendu parler auparavant. Notre héros décida de résoudre le mystère des tueurs de rois. Et des informateurs des renseignements temeriens allaient l'y aider.

Chapitre I

Près de Flotsam, Geralt croisa à nouveau la route de l'assassin de Foltest. Celui-ci était accompagné d'Iorveth, un chef Scoia'tael. Il ne pouvait s'agir d'une coïncidence ! Plus tard, il s'avéra que cette rencontre n'était pas, en effet, le fruit du hasard. Depuis ce jour-là, le sorceleur se demandait s'il allait être capable ou non de retrouver l'assassin par l'intermédiaire des Scoia'tael.
Depuis le tout début, la barge pénitentiaire amarrée au quai attirait l'attention de Geralt. Les non-humains (Scoia'tael, Scoia'tael présumés et collaborateurs) y étaient emprisonnés. Lorsque Triss informa le sorceleur qu'un lieutenant d'Iorveth dénommé Ciaran faisait partie des prisonniers, notre héros décida de s'entretenir personnellement avec lui. Geralt et la magicienne se dirigèrent vers le quai dans l'espoir d'y trouver Ciaran et de remonter jusqu'au chef de l'unité, et par extension Letho.
Les renseignements se révélèrent exacts mais Geralt ne put s'entretenir avec Ciaran. Ce dernier se tordait de douleur, à l'article de la mort. Avant que Triss ne pût commencer à le soigner, Geralt dut utiliser le signe d'Axii pour le clamer.
La conversation entre Geralt et le bras droit d'Iorveth donna une nouvelle dimension à la poursuite du tueur de rois. Cependant, notre sorceleur avait des affaires plus importantes à régler avant cela. Il avait eu avec Triss Merigold une conversation extrêmement sérieuse, dont le contenu est détaillé dans un autre volet. Et Geralt devait d'abord achever ce qu'elle lui avait demandé avant de poursuivre son enquête.
Geralt voulait aller jusqu'au bout de l'histoire du régicide, ce que Triss n'appréciait guère, elle qui ne demandait qu'à s'en aller loin de tout avec son bien-aimé. Malgré cela, la magicienne décida d'aider notre héros dans toutes ses entreprises. Elle commença à préparer une infusion à partir de la rose de souvenance et elle envoya le sorceleur trouver Zoltan. Souvenez-vous, le nain était en contact avec les Scoia'tael qui pouvait mener Geralt à Iorveth.
Zoltan était un nain des plus serviables, comme en témoignent ceux qu'il aida à vider leurs fûts de bière. Geralt n'eut donc pas à se répéter : en moins de temps qu'il ne faut pour dire "chercher un Écureuil dans une forêt relève du suicide", ils faisaient déjà route vers le lieu de ralliement des Scoia'tael.
Geralt trouva bien des Scoia'tael à l'endroit indiqué par Zoltan. Il apprit où trouver Iorveth et fut mis en garde contre une créature qui rôdait dans la région. Des deux monstres, Zoltan préférait l'animal à l'elfe. Il était sûr que les Écureuils préparaient une embuscade.
Le monstre de la forêt était un arachas, une créature vicieuse et dangereuse dont la seule description faisait s'évanouir les dames et les jeunes hommes sensibles. Mais pour un sorceleur, il n'y a pas de vile créature. Il n'existe que deux catégories de créatures : les faciles et les difficiles à tuer. Malheureusement, l'arachas fait partie de la seconde, chose que le sorceleur apprit de la manière brutale.
L'arachas tomba mais il laissa place à une menace bien plus grande, venue de la forêt. Iorveth avait observé le combat du sorceleur et de la bête. Intrigué par la bravoure de notre héros, il retint sa flèche, réservée généralement aux intrus. Geralt put ainsi s'entretenir avec lui au sujet de la trahison de Letho et il se montra aussi diplomate que les événements le permettaient. La situation ne laissant que peu de marge de manoeuvre, les vies de Zoltan et de Geralt ne tenaient qu'à un fil. Fort heureusement, les arguments du sorceleur se montrèrent si convaincants qu'Iorveth les écouta jusqu'au bout... Il accepta même de s'allier à eux.
Zoltan rentra à Flotsam, et Geralt conclut un accord avec Iorveth. Le chef des Scoia'tael serait ligoté et servirait d'appât à Letho. Le sorceleur espérait qu'une telle offrande mît le colosse en confiance, et qu'elle l'amènerait à divulguer des informations sur ses employeurs.
Le sorceleur vit son souhait se réaliser. Geralt et le tueur de rois se firent face et firent parler le fer. Notre héros espérait punir l'assassin de Foltest, mais ce dernier s'avéra être un adversaire à sa taille.
Si Geralt s'allie avec Iorveth :
Geralt avait toujours été maître de son destin, et sa décision de trahir Vernon Roche et de se livrer à Iorveth n'avait rien d'étonnant. Attraper le tueur de rois et venger Foltest étant ses objectifs prioritaires, il alla droit au but. Ses amis le savent, le sorceleur peut faire montre d'un idéalisme qui relève de la naîveté. Quand il eut vaincu et humilié Geralt, le tueur de rois se dirigea vers la ville, en quête de Triss. Mais le sorceleur n'allait pas abandonner si facilement. Il savait que son ennemi avait besoin de se téléporter en Aedirn. Il courut donc sauver la magicienne en péril.
Si Geralt s'allie avec Vernon:
Geralt voulait attraper le tueur de rois, quel qu'en fût le prix. Il choisit donc de trahir Iorveth et de le livrer à Roche. Il affronta Letho en duel mais leur rencontre tourna mal. Il en sortit vaincu et humilié mais sa détermination demeurait intacte. Le tueur de rois partit pour la ville, où se trouvait Triss, et il obligea celle-ci à le téléporter. Mais le sorceleur les suivait de près, bien résolu à sauver la magicienne.
Demavend était déjà mort, mais Letho avait encore à faire du côté d'Aedirn. Il devait s'y rendre au plus vite. Il usa donc des talents de Triss Merigold pour se téléporter à Vergen, une ville à la frontière aedirnienne. Geralt arriva trop tard pour empêcher l'enlèvement de la magicienne mais, une fois réglées ses affaires à Flotsam, il se lança à sa poursuite.

Chapitre II

Geralt savait que Letho s'était téléporté dans la région de Vergen, et que Triss Merigold était avec lui. Le sorceleur se lança donc sur la piste du tueur de rois.
Alliance Iorveth :
Adam Pangratt, un soldat de fortune, apprit lui-même à Geralt qu'il avait été chargé de tuer Letho.
Dans le nid des harpies, Geralt trouva un autre indice : le rêve d'un meurtrier. Il fut témoin d'une discussion entre Auckes et Letho et il apprit le nom de leur employeur. La mort de Demavend avait été commanditée par la magicienne Sheala de Tancarville.
Geralt était toujours à la recherche des tueurs de rois. Deux d'entre eux, déjà, nourrissaient les chrysanthèmes. Seul Letho, le plus malin et le plus dangereux des trois, était encore en vie. Et c'était lui que Geralt voulait retrouver à tout prix.
Quelle surprise fut celle de Geralt lorsqu'il connut les termes de la capitulation d'Henselt ! Le roi de Kaedwen allait accepter que Sheala de Tancarville, la femme responsable du meurtre des rois du Nord, devînt sa conseillère. Henselt n'avait guère le choix et Geralt dut rester en retrait, impuissant et excédé, à regarder l'intrigue porter ses fruits. Selon toute vraisemblance, la victoire de Saskia était en fait la victoire de Philippa et de Sheala. Les deux magiciennes devaient avoir des plans qui dépassaient les frontières de la vallée du Pontar.
Mais Sheala de Tancarville n'avait pas agi seule. Elle travaillait en étroite collaboration avec une autre magicienne : Philippa Eilhart.
Alliance Vernon :
À la recherche du meurtrier, le sorceleur apprit qu'un Scoia'tael était retenu captif dans le camp d'Henselt. Sachant que Letho et Iorveth étaient de mèche, le sorceleur décida de parler du tueur de rois au prisonnier, dans l'espoir qu'il le mènerait à une nouvelle piste.
Et il vit juste. L'elfe captif avoua que Letho et ses deux acolytes étaient effectivement dans la région. Ils avaient trahi les Scoia'tael et avaient tué certains membres de l'unité. De plus, Geralt apprit que l'assassin fomentait un plan en rapport avec l'arrivée de la délégation redanienne.
Les lecteurs auront sûrement remarqué qu'aucun tueur de rois ne s'en était encore pris à Henselt. Et les lecteurs plus méfiants auront sans doute lu entre ces lignes. Ainsi, le pire arriva et le roi fut attaqué. Le sorceleur, encore une fois, n'était pas loin lorsque l'assassin frappa. Comme avec Foltest, il s'interposa entre le meurtrier et sa cible royale.
Geralt défendit Henselt et tua l'assassin. Le roi était à la fois furieux et terrifié. Il voulait savoir qui commanditait ces meurtres et quels étaient les motifs des assassins. Tous les moyens étaient bons, à ses yeux, pour découvrir la vérité. Detmold reçut l'ordre d'interroger le cadavre de l'assassin en faisant appel à la nécromancie, un art proscrit. Mais, pour cela, le magicien requérait l'aide du sorceleur.
Detmold accomplit un rituel magique et le sorceleur put voir le passé à travers les yeux du défunt régicide. Il vit Letho parler de coopération avec Sheala de Tancarville, ce qui prouvait l'implication indéniable de la magicienne dans les meurtres ! Quand Geralt reprit connaissance et accusa la magicienne, elle avait déjà fui. Elle avait filé et le sorceleur n'avait plus qu'à la suivre jusqu'au repaire des tueurs de rois, aperçu dans sa vision.
Le sorceleur arriva trop tard. Sheala était arrivée la première et s'était débarrassée de l'assassin, faisant de Letho le dernier survivant des tueurs de rois. Du moins, le croyait-elle... Elle avait agi à la hâte et n'avait pas achevé le travail. Le tueur était mortellement blessé et, dans un dernier souffle, il révéla à Geralt que Sheala avait fui vers Vergen.
Geralt revint voir Detmold qui ne fut pas surpris. Il n'avait jamais fait confiance à Sheala et il lui en voulait profondément. Pour l'heure, la magicienne était en sécurité derrière les murs de Vergen et protégée de toute poursuite par le brouillard spectral du champ de bataille. Mais la brume allait bientôt être dispersée par le sorceleur, qui avait trouvé un moyen de lever la malédiction.
Geralt savait qu'il trouverait les deux régicides Sheala et Letho à Loc Muinne. Il fit donc route vers la cité en ruines, s'apprêtant à écrire le dernier chapitre des aventures des tueurs de rois.

Chapitre III

L'histoire de l'Assassin des Rois prend fin à Loc Muinne. Mais avant que le rideau ne tombât, une série d'événements inattendus devait survenir. Si vous désirez en apprendre davantage sur Letho, le pouvoir qui se cache derrière lui et les motivations qui l'ont incité à accomplir ces actes ignobles, soyez patients et écoutez.
Alliance Iorveth :
Geralt assembla une autre pièce du puzzle. Lors de sa discussion avec Philippa, qui était emprisonnée, il apprit que Sheala de Tancarville avait engagé le régicide pour le compte d'une organisation secrète connue sous le nom de "Loge des magiciennes". Les magiciennes avaient, toutefois, sous-estimé la nature traîtresse de Letho et elles avaientt perdu tout contrôle sur lui. Curieusement, Triss Merigold avait également appartenu à la Loge, du moins tant qu'elle bénéficiait de la confiance des autres magiciennes. D'autres révélations ne tardèrent pas à se bousculer…
Si Geralt laisse Sheala mourrir dans la quête «L'entrée du dragon»:
Après avoir combattu à Loc Muinne le dragon sous l'emprise de la magie, Geralt mit enfin la main sur Sheala de Tancarville. La magicienne tenta de fuir à nouveau, mais, cette fois, elle n'y parvint pas. Celle qui avait fait assassiner Demavend fut à son tour éliminée par le tueur de rois.
Si Geralt permets Sheala de s'enfuir dans la quête «L'entrée du dragon»:
Après avoir combattu à Loc Muinne le dragon sous l'emprise de la magie, Geralt mit enfin la main sur Sheala de Tancarville. Finalement, Geralt la laissa fuir, sachant qu'une fois ses agissements connus de tous, son heure sonnerait.
Si Geralt choisit d'aller à la rescousse de Triss:
Après son combat, Geralt regagna la ville, à la recherche de Letho. Alors qu'il escaladait le mur, Triss Merigold lui proposa son aide. Le sorceleur et la magicienne patirent à la rencontre Letho.
Le sorceleur trouva finalement le régicide. À ce moment précis, son désir d'en découdre avec l'assassin éclipsait tout le reste. Le sorceleur annonça à Triss qu'il avait des affaires personnelles à régler et lui interdit d'intervenir. Puis il partit à la rencontre de Letho.
Si Geralt choisit d'aller à la rescousse d'Anaïs de La Valette pendant la quête «Au nom de Temeria»:
Après son combat, Geralt regagna la ville, à la recherche de Letho. Alors qu'il escaladait le mur, Vernon Roche lui proposa son aide. Ils partirent tous deux à la rencontre de Letho.
La ville était plongée dans le chaos. Les magiciens étaient traqués et massacrés, les factions s'affrontaient. Tout vestige de civilisation avait disparu et les délibérations pour la paix n'avaient plus leur place. Même Geralt - ou peut-être tout particulièrement lui - dut se défendre des attaquants. Cela dit, rien ne pouvait empêcher le sorceleur de rejoindre le régicide.
Le sorceleur finit par trouver le régicide. Triss Merigold, qui avait été libérée des mains nilfgaardiennes par Letho, courut à sa rencontre. Cela combla Geralt de bonheur, mais ne vous méprenez pas : à ce moment précis, son désir d'en découdre avec l'assassin éclipsait tout le reste. Le sorceleur signala à ses compagnons qu'il s'agissait d'une affaire personnelle et il leur interdit d'intervenir. Puis il rejoignit Letho.
Si Geralt se bat avec Letho:
Les sorceleurs sont les reliques d'une époque révolue. La seule idée qu'il n'en reste plus qu'une poignée me brise le coeur. Cette caste de tueurs de monstre sombre dans l'oubli, tout comme l'ancien monde, qui n'aurait pas été meilleur, mais certainement plus simple... Toutefois, ai-je eu pitié de Geralt et Letho lorsque leurs lames se sont croisées ? Je réponds sans hésiter un seul instant - non. Le récit du tueur de monstre devait se conclure par un duel à mort entre les deux meilleurs épéistes vivant à ce moment-là. Et un seul d'entre eux ne pourrait survivre.
Si Geralt épargne Letho:
Geralt et Letho eurent une longue conversation, plus instructive que toutes les dernières discussions réunies. Malgré tout, à l'issue de cette rencontre, un sorceleur dut mourir, et ce fut Letho. Ainsi prit fin l'histoire des assassins de rois. Qu'advint-il ensuite de Geralt ? C'est une tout autre histoire.
ou
Même les discussions les plus intenses ont une fin. Geralt mit un terme à la conversation et, avec elle, à la vie de Letho. Ainsi finit l'histoire des assassins de rois.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard